Forum RegardTV
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Bienvenue sur RegardTV.net - Toute l'actualité sur la TV numérique en Suisse romande
Aller en bas
avatar
redge
Regard momifié
Regard momifié
Age : 47
Date d'inscription : 16/03/2010
Nombre de messages : 4011
Localisation : Genève ville (la commune)
Opérateur TV : CANAL by Qoqa.ch
https://redge73.wordpress.com/

Perturbations de la réception TV par le câble Empty Perturbations de la réception TV par le câble

le Jeu Juil 14 2011, 01:31
Perturbations de la réception TV par le câble

Contours flous, neige ou bruine, deuxième programme à l'arrière-plan: ce sont là quelques-unes des perturbations régulièrement signalées lors de la réception de programmes de télévision par le réseau câblé. Or, comme le montre une étude de l'OFCOM relative aux perturbations occasionnées par les signaux radio DAB sur la réception par le câble, le problème provient en général non pas de l'exploitant du réseau câblé lui-même, mais de l'existence d'un câble de raccordement mal blindé ou de réseaux domestiques de distribution défectueux.

René Wehrlin, division Radio et télévision



La plupart des annonces que l'OFCOM reçoit font état de perturbations de la réception des programmes analogiques de télévision diffusés sur le canal 12 de réseau câblé. Il est facile d'identifier la cause du problème, dès lors que des programmes radio DAB numériques sont également diffusés par voie hertzienne terrestre dans cette gamme de fréquences.



Comme les réseaux câblés sont protégés des ondes radio terrestres, certaines fréquences du câble peuvent aussi être utilisées dans le domaine sans fil pour diffuser des programmes de radio ou fournir d'autres services de radiocommunication, entre autres:
Digital Audio Broadcasting (DAB/DAB+): le DAB et la technologie plus récente DAB+ peuvent être diffusés en Suisse sur les canaux VHF K05 à K12, conformément à des conventions internationales (voir graphique).

Digital Video Broadcasting terrestrial (DVB-T): les canaux des domaines VHF et UHF servent aussi à la diffusion numérique de programmes de télévision.

Téléphonie mobile: le passage de la diffusion analogique à la diffusion numérique par voie hertzienne terrestre de programmes de télévision a libéré des fréquences. Une partie du spectre (canaux 61 à 69) peut dorénavant servir à transmettre également des services de téléphonie mobile (dividende numérique).

Autres services de radiocommunication dans les bandes de radiodiffusion par le câble: les bandes de fréquences des réseaux câblés sont aussi utilisées pour la diffusion terrestre dans la radiocommunication aéronautique, la radionavigation et diverses applications militaires, ainsi que dans les radiocommunications amateurs, terrestres et à usage professionnel. En font généralement usage la police, les pompiers, les services de santé, les chauffeurs de taxi, les chemins de fer, les sociétés de transport et les entreprises de construction. Des fréquences de ces bandes sont aussi attribuées pour l'utilisation d'installations de télécommande et de télémesure, de microphones sans fil et pour des communications par satellites.

Dans les réseaux coaxiaux, l'utilisation de fréquences pour la distribution de signaux de radiodiffusion ne bénéficie d'aucune protection contre les perturbations générées par les émissions d'installations radio. Cependant, comme le réseau câblé ne doit pas gêner d'autres services radio, les exploitants sont tenus de recourir à des câbles dotés d'un blindage minimum et de respecter les normes européennes. Ou alors ils doivent veiller à ce que leur réseau câblé de télévision soit suffisamment résistant aux champs électromagnétiques extérieurs. Il est donc peu probable que les réseaux câblés tirés en général sous terre soient perturbés par des applications radio sans fil avant le point de remise des signaux. Par contre, un problème peut surgir à l'endroit où les signaux quittent le réseau du câblo-opérateur, puisque l'exploitant n'est alors plus tenu d'assurer une qualité suffisante. On dénombre quatre points sensibles:
Le tronçon qui relie l'installation domestique de distribution à la prise du câble coaxial: le propriétaire de l'immeuble est responsable de la pose et de l'entretien des lignes permettant la diffusion des signaux à l'intérieur du bâtiment et dans les locaux d'habitation. Au besoin, il peut demander à une entreprise d'installations électriques d'effectuer ce travail. Il lui appartient donc de décider si et sous quelle forme il veut garantir l'état de ses canaux de communication. Il est ainsi par exemple possible que, dans certains immeubles locatifs, le réseau n'ait pas été assaini après l'apparition du câble, il y a quelques décennies. Auparavant, les programmes étaient captés par des antennes extérieures; aujourd'hui, les lignes sont peut-être défectueuses ou cassées, ou ne correspondent plus aux normes et aux exigences en matière de blindage contre les perturbations radio externes.

Le câble qui relie la prise coaxiale au récepteur (téléviseur, décodeur, etc.): il est bien connu que si les câbles de raccordement sont mal blindés, des irradiations ou des émissions peuvent perturber la réception de télévision. L'OFCOM a constaté que si des câbles bon marché faiblement blindés sont utilisés, des interférences peuvent survenir dans les alentours d'émetteurs puissants. Avec des câbles bien protégés en revanche, on n'enregistre des perturbations qu'à proximité immédiate d'un émetteur.

Le blindage du raccordement coaxial dans le mur et dans le récepteur: bien qu'il existe des normes européennes concernant la prise coaxiale, le câble et le raccordement au récepteur, il se peut que des parties mal blindées au niveau de la prise (mur et téléviseur) provoquent des perturbations. Dans certains cas, l'OFCOM a constaté que les récepteurs ne respectaient pas les normes prescrites.

Magnétoscope mal raccordé: souvent, le câble de raccordement va directement de la prise coaxiale au magnétoscope, et de là au téléviseur. Etant donné que le signal est amplifié à la sortie du magnétoscope, le rapport signal/brouillage diminue, ce qui peut perturber la réception des programmes de télévision si les câbles de raccordement sont de mauvaise qualité. Le signal devrait être relié directement au téléviseur et au magnétoscope au moyen d'un répartiteur.

Des interférences résultant de câbles et de raccordements mal blindés sont aussi possibles en sens inverse et peuvent même constituer un danger. Ainsi, un commandant de corps de sapeurs-pompiers a annoncé à l'OFCOM que la réception radio dans ses véhicules tombait régulièrement en panne en un lieu précis de sa commune. L'examen réalisé par l'OFCOM a révélé que l'installation défectueuse d'un réseau câblé domestique brouillait le signal de télévision et paralysait les radiocommunications des pompiers autour de l'immeuble. Le propriétaire a été sommé d'assainir immédiatement le réseau de sa maison pour des raisons de sécurité.



L'OFCOM s'efforce de réduire ces perturbations au maximum et recueille volontiers les annonces. Au besoin, il effectue des mesures sur place et propose des solutions pour remédier aux problèmes.



Rapport de mesures CEM concernant le potentiel perturbateur des émetteurs DAB sur les canaux analogiques dans les récepteurs de télévision

Les mesures en laboratoire effectuées par l'OFCOM ont démontré que les signaux T-DAB étaient susceptibles de perturber la réception de programmes analogiques de télévision dans les installations de câbles. Elles ont permis de prouver que les interférences n'apparaissent pas dans les réseaux câblés mais que ce sont en général les signaux T-DAB qui perturbent le signal câblé à la sortie de l'installation domestique de distribution, sur le chemin menant au récepteur de télévision. Des recherches menées précédemment dans les domaines du DVB-T et du DVB-C aboutissent à des résultats similaires. DVB-C est l'application de la norme DVB aux transmissions par câble. Les perturbations dépendent des facteurs suivants:
le niveau utile à l'entrée du récepteur;
les intensités des champs perturbateurs;
la qualité du câble de raccordement et de l'installation;
l'environnement et la connexion du magnétoscope et du téléviseur;
la résistance des récepteurs aux perturbations.

Les essais montrent que ce sont principalement des câbles de raccordement (câbles coaxiaux) défectueux ou insuffisamment blindés qui génèrent des perturbations même parfois à grande distance d'émetteurs T-DAB. Il se peut ainsi que des installations situées dans un rayon de 1,5 à 5 kilomètres provoquent des interférences lorsque le blindage des câbles est inférieur à 85 dB. Avec des câbles très bien protégés (environ 100 dB), des perturbations ne sont pas exclues mais uniquement à proximité immédiate d'un émetteur, dans un rayon d'environ 150 mètres. Il vaut la peine d'être attentif non seulement à la qualité du récepteur mais aussi à la valeur de blindage indiquée lors de l'achat de câbles de raccordement. Une certaine prudence est de mise pour les câbles bon marché qui ne comportent aucune mention de blindage.




Télévision par le câble – Canaux et fréquences

(j'arrive pas à insérer l'image !)
Perturbations de la réception TV par le câble Popup


Télévision par le câble – Canaux et fréquences
En Suisse, la diffusion de programmes TV par le réseau câblé passe par la gamme de fréquences des 111 à 862 MHz. Un signal de télévision est constitué d'informations sous forme d'image, de son et de données (p. ex. le télétexte), transmises sur plusieurs fréquences distinctes. Par conséquent, une fréquence de télévision n'est en réalité pas une fréquence unique, mais un bloc de fréquences appelé "canal". Au milieu de la bande, dans la bande VHF III et dans la superbande, la largeur d'un canal est de 7 MHz; dans l'hyperbande et dans les bandes UHF IV et V, elle atteint 8 MHz.

La majeure partie des fréquences utilisées dans le réseau câblé sert aussi à diffuser par voie hert-zienne terrestre et extraterrestre des programmes de radiodiffusion et des services de télécommunication relevant du domaine civile et militaire.


Retour à vue d'ensemble OFCOM Infomailing No. 25
Contacter le service compétent
Dernière mise à jour le: 10.03.2011

source:
http://www.bakom.admin.ch/dokumentation/Newsletter/01315/03615/03617/index.html?lang=fr
Jean-Marc
Jean-Marc
Regard momifié
Regard momifié
Date d'inscription : 25/09/2006
Nombre de messages : 5508

Perturbations de la réception TV par le câble Empty Re: Perturbations de la réception TV par le câble

le Jeu Juil 14 2011, 05:33
De toute manière il ne faut pas trop s'angoisser pour ces fameux 72 MHz des canaux 61 à 69, car concernant la 4G (LTE) de la téléphonie mobile, les opérateurs ne vont par utiliser pour les zones urbaines les fréquences de la tranche de 800 MHz article Wikipédia sur la LTE
C'est prévu pour les zones rurales, car pour les villes il faut des fréquences plus élevées dans les 2.6 GHz.

Donc comme nos braves opérateurs ont la fâcheuse tendance à ne couvrir presque que les villes avec les dernières technologies, regardez donc la 3G dans les campagnes, les cablos ils ont tous le temps pour agir avec par exemple la coupe sombre des chaines analogiques pour gagner de la place.

JM

_________________
Perturbations de la réception TV par le câble 6374170091
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum