Bienvenue sur RegardTV.net - Toute l'actualité sur la TV numérique en Suisse romande
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Julien
Administrateur
Administrateur
Age : 39
Date d'inscription : 29/05/2006
Nombre de messages : 13230
Localisation : Montreux
Opérateur TV : Swisscom
Points : 15968
Réputation : 165
https://www.regardtv.net

SSR: Gel des salaires et des investissements

le Mar Juin 23 2009, 16:57
Communiqué de presse SRG SSR idée suisse, 23.06.2009

Gel des salaires et des investissements, ventes dans le domaine de l’immobilier

Sans intervention contre le déficit, l’endettement de SRG SSR idée suisse passera de 200 à 790 millions de francs et la part des fonds propres de 45 à 12% d’ici 2014. Le Conseil d’administration SRG SSR (CA) a donc arrêté, dans un premier temps, un programme d’assainissement et un train de mesures dont l’impact se fera sentir dès 2010. Ces mesures qui prévoient notamment le gel des salaires en 2010 de même que l’arrêt des investissements et la vente d’immeubles, devraient permettre de combler une partie du déficit financier, sans réduire les prestations de programme. Afin de retrouver l’équilibre financier à moyen terme, il faudra envisager d’autres mesures à raison de 40 millions de francs par an qui s’articuleront autour d’une augmentation des recettes (libéralisation du régime publicitaire, redevances, etc.) ou de coupes dans les dépenses (réduction des prestations de programme). Ces solutions échappent à la compétence de SRG SSR et relèvent d’une décision du Conseil fédéral. Le Comité de direction (CD) a évalué d’éventuelles coupes dans le secteur du programme sur la base de critères journalistiques et le CA en a pris acte sans toutefois arrêter de décision, même s’il en soutient l’orientation. Il n’en débattra qu’une fois que le Conseil fédéral, autorité responsable de la concession et de l’ordonnance, se sera prononcé sur d’éventuelles recettes supplémentaires. Une augmentation de la redevance en 2010 n’est pas prévue.

Le Conseil d’administration arrête la marche à suivre et de nouvelles mesures d’économie

Depuis 2000, SRG SSR n’a pas pu générer de recettes supplémentaires à travers l’augmentation de la redevance. L’adaptation de 2003 a servi à compenser en partie l’exonération du paiement de la redevance accordée aux bénéficiaires des prestations complémentaires AVS et AI, et celle de 2007 à financer le splitting de la redevance en faveur des radios et des télévisions privées. Malgré les trois programmes d’économie arrêtés en 2005, 2007 et 2008 et l’exploitation systématique des synergies dans les secteurs centraux permettant d’économiser au total 115 millions par an, le cadre financier de SRG SSR n’a cessé de se rétrécir. En 2008, le déficit a atteint 79 millions de francs, et faute de mesures correctives, il continuera de se creuser jusqu’en 2014 par dizaines de millions chaque année pour finir par devenir structurel. Sans intervention ciblée, la part des fonds propres de SRG SSR chuterait de 45 (2008) à 12% (2014) - un niveau nettement inférieur au seuil stratégique de 40%. L’endettement augmenterait passant de 200 millions (2008) à 790 millions (2014) de francs.

Le 22 juin, sur proposition du Comité de direction, le Conseil d’administration de SRG SSR a arrêté un programme d’assainissement et des mesures de correction durable de l’endettement qui guette l’entreprise. Un premier train a été adopté au sens de mesures préalables à effet rapide. Il comprend certes des sacrifices salariaux, mais évite autant que possible les suppressions d’emplois et les coupes dans le programme. Ces dernières touchent le mandat de prestations de SRG SSR et devraient être décidées par le Conseil fédéral en sa qualité d’autorité concédante, au même titre qu’un éventuel surcroît de recettes en provenance de la redevance ou de la publicité. Les mesures dans ces domaines ne pourront être engagées que dans un deuxième temps, en fonction des décisions du Conseil fédéral.

Gel des salaires, arrêt des investissements et vente dans le domaine de l’immobilier

La mise en œuvre du premier train de mesures déchargera les comptes annuels 2010 à 2014 de 30 millions de francs en moyenne et réduira l’endettement de 366 millions de francs jusqu’en 2014. Ces mesures ne touchent ni l’offre de programme ni les emplois. Les économies décidées par le CA englobent treize mesures individuelles (cf. liste détaillée en annexe). En termes de francs, ce sont surtout la vente d’immeubles sans importance pour les médias, l’arrêt des investissements immobiliers et le gel des salaires qui impactent positivement l’endettement et les comptes annuels. Les investissements consentis dans le domaine de l’immobilier viseront uniquement à préserver la valeur des biens. Les salaires seront gelés en 2010 à leur niveau de fin 2009, de sorte qu’ils ne seront adaptés ni au renchérissement ni aux progressions individuelles. Compte tenu des effets de la crise financière et économique dans d’autres branches, le CA estime acceptable que le personnel contribue aux efforts d’économies.

Annonce des besoins financiers comme base de décision

Ce premier paquet permettra à SRG SSR de corriger, selon la nature de la mesure, une partie des déficits d’exploitation et d’intervenir sur l’accroissement de la dette. D’autres mesures côté recettes ou dépenses à hauteur de 40 millions de francs par an seront nécessaires pour rétablir l’équilibre financier à moyen terme. Pour éviter des coupes précipitées dans le programme qui risqueraient de déplaire à l’autorité concédante et assurer la sécurité de la planification à moyen terme dans le domaine des finances, SRG SSR entend annoncer ses besoins financiers dans le cadre de la procédure périodique prévue à cet effet. Le dossier signalera aussi les possibilités d’améliorer les recettes.

Adapter la redevance n’est pas le seul moyen d’accroître les recettes

Pour combler le déficit, on pourrait envisager de doubler le train d’économies d’un élargissement des possibilités de revenus commerciaux, de la compensation d’une série de prestations supplémentaires ou encore d’une adaptation de la redevance. L’impact financier de ces mesures figure dans la liste «Mesures côté recettes» (cf. annexe). Ainsi, on pourrait par exemple assouplir l’interdiction de publicité en ligne ou les interruptions publicitaires. On pourrait aussi indemniser SRG SSR pour les prestations qui ne profitent pas directement aux foyers qui paient la redevance et qui, dans d’autres pays, sont financées ou compensées par l’État. Exemples : les répercussions financières de la hausse du nombre des exonérations de la redevance pour raisons sociales, l’obligation de développer les prestations en faveur des personnes handicapées sensorielles ou encore le mandat à l’étranger. L’état des recettes s’en trouverait fortement amélioré et les personnes assujetties à la redevance seraient allégées d’autant. C’est toutefois aux acteurs politiques qu’il appartient de décider des mesures à prendre.

Trains supplémentaires d’économies avec impact sur l’offre de programme et les emplois

Le Conseil d’administration a pris connaissance de deux paquets de mesures supplémentaires comprenant des options d’économies qui auraient des effets sur l’offre de programme et les emplois, et statuera à ce sujet au cas où un déficit subsisterait après la décision du Conseil fédéral. Ces mesures ont été évaluées par le Comité de direction en fonction de plusieurs critères dont l’économie nette engendrée par la mesure considérée de même que son impact sur l’emploi et sur la valeur de service public. Le CA en a pris acte et en soutient l’orientation. Il statuera en fonction de la décision arrêtée par le Conseil fédéral, autorité responsable de la concession et de l’ordonnance. Les programmes SRG SSR étant soumis à concession, une réduction des prestations devrait être avalisée par l’autorité concédante, à savoir le Conseil fédéral. Dans un souci de transparence, ces options d’économie sur lesquelles le CA n’a pas encore statué figurent également en annexe.

La convergence des médias sur les rails

Le projet « Convergence des médias et efficience » visant à développer les prestations rédactionnelles sans recettes additionnelles, est financé indépendamment des mesures d’économies par sept projets de synergies dans le domaine des processus de support. La convergence des médias est indispensable pour assurer l’avenir de SRG SSR et répond à une évolution qui touche la branche des médias dans le monde entier. Elle n’est pas en lien direct avec le programme d’économies.

Catalogue des mesures (pdf)

_________________

Swisscom: InOne Home sur FTTH (Internet S - Tél Fixe M - Swisscom TV L), Teleclub Premium, Les+, Teleclub Sports, Netflix
Sunrise: Sunrise Freedom Relax avec HTC 10
avatar
Luder
Administrateur
Administrateur
Date d'inscription : 15/08/2006
Nombre de messages : 3323
Localisation : Genève
Opérateur TV : naxoo (DVB-C clair)
Points : 6225
Réputation : 7
http://xfzf.free.fr/plus41tv/

Re: SSR: Gel des salaires et des investissements

le Mar Juin 23 2009, 18:25
Les divers plans d'économies présentés dans le PDF sont, pour certains, très importants. Ils laissent entrevoir ce que le paysage audiovisuel suisse pourrait devenir si la situation ne s'arrange pas. Et certaines mesures seraient, à mon sens, catastrophiques.

Dans "Priorité 1", on voit que le projet d'RSR-Info, la chaîne info en continue prévue sur le 2ème bouquet DAB romand, pourrait finalement ne jamais voir le jour.

L'arrêt de l'émetteur de Sottens devait bien arriver un jour. Je suis même assez surpris de le trouver en tant que mesure d'économie, alors qu'il s'agirait plutôt d'une évolution "logique".

Réduction de la communication HD et DAB. Pour la HD, pas trop de souci, on y est pas encore. Mais pour le DAB, ça serait se tirer une balle dans le pied d'arrêter la promo, très active actuellement d'ailleurs. Car qui dit moins de promo, dit moins de nouveaux auditeurs et donc une durée plus longue pour rentabiliser les investissements (émetteurs, nouvelles chaînes comme DRS 4 News ou l'éventuelle RSR-Info, etc...).

"Priorité 2"
Là, ça devient déjà du sérieux !
Vente de SSatR d'abord... Pour ceux qui ne savent pas de quoi il s'agit, SSatR ce sont les radios Swiss Pop, Swiss Classic et Swiss Jazz. Des radios très appréciées pour leur contenu 100% musical, sans pub et pratiquement sans animation. De très nombreux magasins s'en servent aussi comme fond sonore. Mais qui dit vente, dit passage à un privé qui ne manquera pas de mettre de la pub, même s'il conserve le format sans animation. Et ces radios perdraient beaucoup de leur intérêt avec de la pub. J'ai peur aussi qu'on perde le "multi-culturalisme" de la programmation, notamment sur Swiss Pop, où on peut passer d'une chanson en français à une chanson en allemand.

Suppression de WRS :
Même si la SSR a su conquérir le créneau des auditeurs anglophones, je ne suis pas persuadé que cela fasse partie de sa mission première. Une suppression ne poserait pas un gros problème à mon avis. D'autant plus qu'un privé ne tarderait pas à reprendre le flambeau (donc pas trop de problème pour les auditeurs).

Renoncer à DRS Virus :
Et cette mesure n'est qu'en priorité 2 ? Après l'abandon de RSR-Info ? Curieux... un programme qui pourrait parfaitement s'intégrer à DRS 3 paraît donc plus important qu'un programme à même de promouvoir le DAB et de maintenir la SSR leader sur un marché aussi stratégique que l'information... Et de voir DRS Virus au même niveau de priorité que le retrait d'euronews me paraît également quelque peu surprenant, la participation à une chaîne d'information extra-européenne indépendante me paraît plus importante que de garder une radio à l'audience confidentielle et dont, encore une fois, la programmation pourrait être reprise sur DRS 3.

"Priorité 3"
Renoncer à HD suisse pour 2010+2011, soit une année avant la fin de la concession ? Est-ce bien utile ?

Se retirer de 3sat/TV5 :
Grossière erreur, surtout pour TV5. La Suisse y perdrait énormément, de même que les Suisses de l'étranger qui perdrait un important lien avec leur pays. J'estime aussi que tous les francophones auraient à y perdre, le point de vue de la Suisse sur l'actualité, aux côtés des points de vue français, belge et québécois, étant importante pour assurer un maximum d'objectivité.

Renoncer à Option Musique/Musikwelle :
Bonne idée pour se mettre à dos romands et alémaniques. OM réalise, sauf erreur, les meilleures audiences après La Première. Musikwelle est plus qu'appréciée outre Sarine et, on l'a vu avec l'arrêt de l'émetteur du Beromünster, également en Suisse romande et à l'étranger (c'est pas pour rien que cette station devrait être diffusée sur le 2ème mux DAB romand).

Renoncer à une des radios de la RSI :
Même chose que ci-dessus. La seule chose rassurante par rapport à ce qui avait été précédemment annoncé, c'est qu'à ce niveau, il n'y a pas une région plus touchée qu'une autre. Chacune a beaucoup à y perdre. Reste à voir si, par malheur, on doit arriver jusque là, toutes les régions seront touchées de la même manière ou pas.

_________________
CÂBLE : DVB-C EN CLAIR VIA NAXOO PAR CABLECOM
merinos
Invité

Re: SSR: Gel des salaires et des investissements

le Mar Juin 23 2009, 20:03
ça me semble pondu par des technocrates... Rolling Eyes

bon, la com pour le DAB...
est assez pourrie, surtout que cela fait maintenant 10 ans que les premiers émetteurs DAB ont été allumés, alors "la radio du futur"... Laughing

en passant, penser supprimer:
- WRS
- Option Musique
- Musikwelle
- Virus
- et les radios de SSatR
c'est une excellente pub pour la vente des postes radio DAB! :C7:

un truc, pour les personnes n'appartenant pas «aux milieux autorisés»:
ce n'est pas l'utilisation des ondes moyennes qui est dépassée, mais la diffusion analogique... demain, les ondes moyennes continueront d'être actualité avec le DRM: http://www.drmfrance.com ou http://www.drm.org

déjà que j'avais mal digéré à l'époque l'arrêt de Radio Suisse International (swissinfo) sur ondes courtes analogiques, vouloir se retirer des TV internationales comme euronews, TV5MONDE et 3sat, c'est parfait pour se faire mieux connaître à l'étranger! :F10:

d'après vous, France 24 (en EN, FR et AR) a été lancée pourquoi?
pour faire beau dans le décor? surement pas...

la com pour la HD... c'est un peu comme dire que le jour vient après la nuit, c'est une non-information vu que tout le monde s'y met et que nos téléréseaux et opérateurs de TV sur IP le mettent en avant... à terme, sans doute, cela se fera de grès ou force (...un peu comme le passage à la TV numérique, les minorités linguistiques à Berne en savent quelque chose Wink )
merinos
Invité

Re: SSR: Gel des salaires et des investissements

le Mer Juin 24 2009, 15:32
lire le billet d'humeur 1 au pas de cette page: http://pagesperso-orange.fr/jm.aubier/moi.htm

:B6:

dans le sens inverse, c'est un peu comme ceux à Montréal qui se plaignaient au tournant du millénaire que Radio Canada International n'était pas (ou que très peu) écoutée en Suisse alors que RCI rechignait à être diffusée sur le téléréseau. Wink

un peu de largeur d'esprit, S.V.P., tout le monde n'a pas le confort matériel et les moyens de communication que nous avons en Suisse.
avatar
julien74
Regard momifié
Regard momifié
Date d'inscription : 03/11/2007
Nombre de messages : 2453
Localisation : Le Sappey (Haute-Savoie)
Points : 6033
Réputation : 8

Re: SSR: Gel des salaires et des investissements

le Jeu Juin 25 2009, 03:40
J'ai lu ça aussi dans le MATIN BLEU de mercredi...
Ils ne vont pas supprimer WRS j'espère? Crying or Very sad
C'est la seule radio à peu près potable sur la FM Lémanique.
avatar
Jean-Marc
Regard momifié
Regard momifié
Date d'inscription : 25/09/2006
Nombre de messages : 5163
Opérateur TV : Netplus
Points : 8549
Réputation : 44

Re: SSR: Gel des salaires et des investissements

le Jeu Juin 25 2009, 05:58
Je peux leur suggérer de couper avant 2011 l'émetteur de Sottens.

Rien que la consommation électrique doit dépasser le million de francs par année.

660kW (puissance de Sottens) avec un point de fonctionnement à 50% cela fait une consommation de 1200kW, à 20 cts le kWh cela fait 2,1 millions de francs Shocked

Bon de toute façon ils n'ont plus de matériel pour réparer, donc un gros coup de foudre qui détruire l'étage final de l'ampli (cela arrive) et c'est terminé.

Les suisses allemands et les tessinois ont déjà coupés leurs emetteurs onde moyennes, comment motivé la poursuite de Sottens ?

JM
jean-luc
Invité

Re: SSR: Gel des salaires et des investissements

le Jeu Juin 25 2009, 09:18
Quand on voit que certain club de foot dépense plus de 60 millions pour un joueur, on peu peut quand même se demander si certain "ayant-droits" comme la FIFA n'exagèrent pas avec leurs prétentions.
Je ne suis pas du tout un fan de foot et je trouve que les sommes astronomiques dépensées pour payer les droits de diffusion sont injustifiés.
La FIFA a contraint la TSR à changer le cryptage de ses carte SAT car elle étaient trop facile à pirater, elle a aussi contraint AB3 à réduire sa puissance d'émission sur certains transpondeur pour que les pays du Magreg ne puisse pas regarder les matchs "gratuitement", finalement, c'est aussi à cause de ce genre de "grigou" que l'on nous crypte tous sur le satellite.
Je serais plutôt pour l'élimination temporaire des "ayants-droits ruineux" de la TSR, celà permettrai de renflouer la caisse de la TSR et montrerai aussi à ceux-ci qu'il ne suffit pas d'exiger chaque années des droit de transmission plus élévé pour se remplir les poches, je ne suis pas d'accord que l'on réduise la qualité des autres programmes, des services et des conditions sociales des employés uniquement pour engraisser la FIFI et la F1.
De toute manière, les match sont retransmis sur d'autre chaine, les amateurs de foot ne seraient même pas lésés.
je doute tout de même que le courant de l'émetteur de sottens soit à 20ctm le kWh, pour ces consommations, le prix est généralement au alentours de 9ctm le kWh, il ne s'agit pas d'une consommation privée, mais industrielle.
Frédéric Raphaël
Regard incrusté
Regard incrusté
Date d'inscription : 13/11/2006
Nombre de messages : 898
Localisation : Lausanne
Points : 4739
Réputation : 3

Re: SSR: Gel des salaires et des investissements

le Jeu Juin 25 2009, 11:09
Ils peuvent arrêter Sottens et le DAB, ca ne me gênerait pas.

L'avenir de la radio sera sur Internet, le DAB aurait pu (du ?) s'imposer il y a plusieurs années, maintenant je pense que c'est trop tard.

Ils peuvent donc passer leur radio Jazz, pop ou option musique en webradio, il y a plus de gens qui ont Internet qu'un récepteur DAB.

Par contre j'espère que la HD sera stoppée plus tôt sur HD Swiss pour permettre d'équiper les premières chaines de chaque langue en HD, sinon ils se tirent une vrai balle dans le pieds !
merinos
Invité

Re: SSR: Gel des salaires et des investissements

le Jeu Juin 25 2009, 12:47
Ils peuvent arrêter Sottens et le DAB, ca ne me gênerait pas.
... une pensée aux personnes ayant du s'acheter un poste DAB pour continuer à recevoir DRS Musikwelle. Razz

L'avenir de la radio sera sur Internet, le DAB aurait pu (du ?) s'imposer il y a plusieurs années, maintenant je pense que c'est trop tard.
attends... y'a nos amis français qui lanceront la RNT à la fin de cette année (RNT = radio numérique terrestre)... alors, par un certain mimétisme (le même qui fait composer en Suisse le 118 pour les renseignements...), je pense que cela fera indirectement de la pub pour le DAB.
--> http://www.radio-numerique.fr
avatar
Jean-Marc
Regard momifié
Regard momifié
Date d'inscription : 25/09/2006
Nombre de messages : 5163
Opérateur TV : Netplus
Points : 8549
Réputation : 44

Re: SSR: Gel des salaires et des investissements

le Jeu Juin 25 2009, 19:20
Arrêter le DAB, c'est exclu, des millions ont été dépensé et des dizaines d'émetteur couvrant tout le pays sont en service.

On peut arrêter de suite c'est la retransmission des courses de F1

F1 = pollution, dépense d'énergie inutile, bruits, ect ...

JM
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum